Recherche
Les marques de lunettes de soleil

Actualités des lunettes de soleil

Infos, Nouveautés, Bons plans... Toute l'actualité des lunettes de soleil

Friday 26 November 2021 Masques de ski Ski Station Vacances Hiver 2021 Masques de ski Ski Station Vacances Hiver 2021 2021-11-30T12:19:31 Lunettes2soleil.fr Hiver 2021 : guide pour choisir votre masque de ski

Hiver 2021 : guide pour choisir votre masque de ski

Tout ce qu'il faut savoir sur les masques de ski https://www.lunettes2soleil.fr/img/articles/v1637827966.jpg

La réverbération de la lumière solaire sur la neige, les yeux irrités à cause du vent, les intempéries ou encore les projections diverses qui vont gêner votre confort visuel, on peut dire que les sports d’hiver peuvent vous en mettre plein les yeux, littéralement. Descendre une piste « à l’aveugle » restant un sport dangereux et strictement réservé aux cascadeurs formés à l’exercice (et encore), l’homme a donc dû inventer le masque de ski. Enfin, pas n’importe quels hommes, surtout ceux habitués à vivre dans des conditions climatiques glaciales et fort poudreuses.


Qui a inventé le masque de ski ?

Les Inuits (groupe de peuples autochtones partageant des similitudes culturelles et une origine ethnique commune vivant dans les régions arctiques de l'Amérique du Nord) sont les auteurs des premiers masques de protection répertoriés. Taillés dans des bois de cerf ornés, éventuellement de gravures, ces modèles ressemblent davantage à des visières qu’à des masques comme on en voit aujourd’hui.

Aujourd'hui, si nous avions des masques de ski les plus performants c'est grâce à Bob Smith (orthodontiste en Californie) qui a eu l'incroyable idée d'inventer des masques de ski moderne et technique. En 1965, il a donc mis au point un masque de ski antibuée, à doubles verres et cerclé de mousse. Une amélioration majeure des modèles primitifs qui existaient jusqu’alors dans les pays amateurs de ski (hors Grand Nord). La course au masque high-tech était donc lancée.

Par la suite tous les équipementiers ont mis au point leurs accessoires de protection, les perfectionnant sans cesse au fil du temps. Les grandes marques de luxe, qui ont envahi les stations huppées comme Gstaad ou Megève, se sont également pliées à l’exercice, si bien que l’on peut désormais descendre les pistes derrière un masque griffé et/ou dûment « logoté ». Malgré ces déploiements d’ingéniosité esthétique et technologique, on peine tout de même à résoudre un problème majeur : celui des marques de bronzage.


Pour un séjour en montagne, pourquoi privilégier un masque de ski plutôt que des lunettes de soleil ?

Dans un premier temps, le masque de ski va apporter une protection complète de vos yeux et de votre visage. Cependant plusieurs particularités vont êtres remarquées :

- Protection contre les U.V : Les écrans des masques de ski vous protègent des rayons du soleil et doivent filtrer 100% des U.V. pour prévenir toute lésion oculaire. De plus, l'intensité des rayons augmente avec l'altitude et la réverbération sur la neige. Une protection de qualité est donc primordiale pour préserver vos yeux.

- Gestion de la lumière : Par beau temps, la luminosité en montagne est très forte. Vous aurez donc besoin d'un écran filtrant une grande quantité de lumière pour éviter l'éblouissement et une fatigue visuelle en fin de journée. En revanche par mauvais temps, l'écran de votre masque devra laisser passer la lumière (tout en filtrant 100% de U.V.) et vous permettra de distinguer au mieux les reliefs.

- Protection contre le vent, la neige, les corps étrangers et le soleil : Bien plaqué sur votre visage, un masque de ski protège vos yeux du vent lorsque vous skiez. En cas de mauvais temps, il vous protègera de la neige ou de la pluie, mais aussi du soleil et de l'éblouissement.

Enfin, si une branche de sapin croise votre route ou qu'une poussière passe par là, votre masque de ski vous évitera des yeux rouges ou d'occasionner une gêne visuelle.

Masque de ski ou lunettes de soleil ?


Tout ce qu'il faut savoir sur les masques de ski

Les écrans des masques de ski ont beaucoup progressé et peuvent combiner plusieurs technologies et traitements. On améliore ainsi le confort d'utilisation et les qualités optiques. Bien entendu, plus un écran combine de technologies et plus le prix final du masque sera élevé.

Tous les masques de ski répondent à la norme EN174, la catégorie de l'écran indique la quantité de lumière filtrée (appelée VLT en anglais pour "Visible Light Transmission) à choisir en fonction de la météo :

  • Catégorie 0 : plus de 80% de la lumière passe à travers l’écran. Pour les sorties nocturnes.
  • Catégorie 1 : de 43% à 80% de la lumière passe. Idéal pour le mauvais temps et le brouillard car l'écran est clair.
  • Catégorie 2 : 43% à 18% de la lumière passe. Ces écrans conviennent par temps nuageux ou si vous skiez à l'ombre.
  • Catégorie 3 : 8% à 18% de la lumière passe à travers l'écran. À utiliser lors de conditions ensoleillées.
  • Catégorie 4 : l'écran laisse passer moins de 8% de la lumière visible. Cette catégorie est utilisée pour des luminosités extrêmes en haute altitude ou sur glacier par exemple donc l'écran est très foncé.

Différents masques de ski


Plusieurs teintes qui sont choisies en fonction de votre besoin

Il y aura tout d'abord un côté esthétique qui va attirer plus moins l'œil vers un masque en particulier. Mais en effet, la teinte va avoir un effet différent selon la lumière :

  • Teinte rose ou jaune : les reliefs sont plus visibles dans le mauvais temps avec un meilleur contraste.
  • Teinte brune ou grise : déforme moins les couleurs par beau temps.

On aura tendance à beaucoup plus privilégier en général des verres de teinte jaune ou orangée parce qu'ils favorisent les contrastes (utiles sur les pistes). 


Les verres photochromiques : une tendance à prendre ou à laisser ?

Ils sont composés de pigments qui réagissent en fonction de l'intensité lumineuse. Les écrans photochromiques s'adaptent aux conditions météo (mauvais temps à temps ensoleillé) et peuvent passer d'une catégorie 1 à 3.

Cette technologie, bien qu'un peu plus coûteuse qu'un écran traditionnel, est de plus en plus plébiscitée en ski comme en snowboard. Très pratique sur le terrain, elle évite également l'achat d'un deuxième masque ou d'un écran supplémentaire.

Avec un écran photochromique, vous gardez le même masque et le même écran quelle que soit la météo.

Verres photochromiques

Tout comme les lunettes de soleil, des traitements s'appliquent aussi aux masques de ski

Le traitement polarisant : Il limite l'éblouissement des reflets de la lumière sur la neige mais le verglas devient alors moins visible.
Le traitement anti-buée : Aujourd'hui, la grande majorité des masques de ski sont construits avec un double écran afin de limiter l'apparition de buée, il reste cependant utile à l'intérieur du masque. Attention de ne pas frotter la face intérieure de l'écran s'il est humide pour ne pas enlever le traitement anti-buée. A l'extérieur, un traitement déperlant empêche l'eau ou la neige de rester sur l'écran. 

Le traitement anti-rayures : Il permet d'allonger la durée de vie de votre écran.

Les traitements multicouches : Ils donnent une coloration et des reflets très esthétiques et augmentent le confort visuel. A noter, que ces écrans sont toutefois plus fragiles.

Enfin, les dernières technologies intègrent des pigments rehausseurs de contraste qui permettent une meilleure perception des reliefs et des détails.


Un confort différent selon la forme de l'écran

  • Les écrans cylindriques sont plus plats, en 2D et offrent un grand champ de vision horizontal avec un look vintage très apprécié des skieurs. Ces écrans sont courbés sur 2 dimensions et suit la forme de votre visage.
  • Inconvénient : le champ de vision est un peu moins large. 
  • Avantages : moins de distorsion optique, il ne déformera pas l'image. Il sera plus abordable financièrement. 

Écrans cylindriques

  • Les écrans sphériques sont construits autour d'une sphère, en 3D et offrent un plus grand champ de vision horizontal et vertical. Un écran de masque de ski sphérique est courbé sur 3 dimensions et suit la forme de votre rétine. 
  • Inconvénients : de part sa forme bombée, l'image pourra être un peu déformée sur les extérieurs. Cette courbure peut induire un effet prismatique, déviant ainsi les rayons lumineux. Bien que très rare, cet effet peut entraîner une perception décalée de l'image et donc une fatigue visuelle. Le phénomène est d'’autant plus marqué chez les porteurs de lunettes progressives et son processus de fabrication le rend également plus onéreux. 
  • Avantages : Look plus moderne, il offre un champ de vision beaucoup plus large, idéal pour la pratique du freeride.

Écrans sphériques

La structure d'un masque de ski

La structure est composée de différents éléments comme le contour de l'écran (ou châssis), les mousses d'appui visage et de ventilation, l'élastique (ou bandeau) ou encore un système de changement d'écran.

Le contour de l'écran

Il existe 3 types de contours d'écran :

  • Fullframe : la structure du masque est visible et entoure l'écran.
  • Frameless : l'écran recouvre la structure du masque. Le champ de vision est alors maximal et le changement d'écran facilité lorsqu'un système est intégré au masque.
  • Semi-frameless : construction intermédiaire avec quelques points d'attache de la structure visibles sur les côtés de l'écran.

La compatibilité avec les lunettes de vue

Il existe des masques de ski vous permettant de garder vos lunettes de vue. Ils sont plus épais et les mousses sont retravaillées pour laisser passer les branches des lunettes sur les côtés du masque. Ces masques sont appelés OTG (Over The Glasses).

Masque de ski avec les lunettes de soleil en dessous

Les mousses

Un masque de ski est composé de 2 types de mousses :

  • La mousse de ventilation : située sur le pourtour du masque, elle permet à l'air de circuler dans le masque pour empêcher la formation de buée tout en empêchant la neige et l'eau de rentrer.
  • La mousse appui visage : elle épouse la forme du visage et assure un confort optimal. Pour un meilleur confort, on peut assembler des mousses de densité différente avec des matériaux doux et qui limitent la transpiration.

Pour finir, il est vraiment important d'essayer un masque de ski avant de l'acheter pour s'assurer de sa taille et de sa forme. Il existe des modèles de masques spécifiques pour femme ou enfant qui s'adaptent mieux à un visage fin. La compatibilité avec votre casque de ski est aussi très importante pour un meilleur confort.

Les prix pouvant varier en fonction des technologies utilisées, il peut être tentant d'aller au moins cher. Un masque premier prix vous apportera la protection de base lors d'un séjour en station ou une utilisation occasionnelle. Si vous passez beaucoup de temps sur les skis et si vous y allez souvent, il est intéressant d'investir dans un bon masque avec deux écrans ou un écran photochromique qui préservera vos yeux et vous apportera un confort supplémentaire que vous apprécierez.


Toutes les infos, nouveautés, bons plans lunettes de soleil, en nous suivant sur :

Partager

Générale d'Optique Bollé
Générale d'Optique Bollé

Autres actualités Lunettes de soleil Toutes les actualités